Petits mais essentiels : Vitamines et minéraux dont votre cheval a besoin

Les vitamines et les minéraux, appelés micronutriments, ne représentent qu’une petite partie du régime alimentaire des chevaux en termes de poids, mais leur importance pour la santé de nos chevaux est énorme. Les micronutriments interviennent dans de nombreux processus clés de l’organisme, notamment la fonction musculaire, la santé osseuse, la signalisation hormonale, la digestion, l’équilibre acido-basique et bien d’autres encore.

Quels sont les micronutriments qui pourraient manquer à votre cheval ?

Les chevaux synthétisent certains micronutriments dans leur intestin postérieur. En réalité, ce n’est pas le cheval lui-même qui fabrique ces nutriments, mais les diverses colonies bactériennes qui résident dans le gros intestin. Cette relation symbiotique entre le cheval et la population microbienne produit plusieurs micronutriments non essentiels – des nutriments que le cheval en bonne santé n’a généralement pas besoin d’obtenir par l’alimentation – notamment des vitamines B, de la vitamine K, de la biotine, du folate et du cobalt. Les chevaux qui ne consomment pas suffisamment de fourrage ou qui sont stressés peuvent toutefois avoir besoin d’une supplémentation.

Pour assurer l’essentiel de la nutrition de votre cheval, optez pour le CMV oule célèbre Complément Minéraux Vitaminique. Le CMV pour chevaux est une supplémentation très recommandée pour combler les manques nutritionnels et assurer une bonne contribution à l’organisme de votre animal.

Les éléments essentiels dont votre cheval a besoin

Calcium et phosphore

Le calcium et le phosphore sont deux des éléments les plus importants pour la formation et le maintien d’os et de dents sains, ce qui en fait des éléments vitaux de l’alimentation, en particulier pour les chevaux en pleine croissance.

Les chevaux doivent consommer du calcium et du phosphore en quantités adéquates et dans des proportions correctes. Nous parlons généralement du calcium et du phosphore ensemble en tant que ratio en raison de leur relation étroite dans l’organisme et parce que l’apport en phosphore régule étroitement l’absorption du calcium. C’est pourquoi les nutritionnistes équins recommandent un rapport minimum de 1:1 entre le calcium et le phosphore.

Vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant qui, avec le sélénium, protège l’organisme des dommages causés par les radicaux libres qui se produisent naturellement chez tous les chevaux en raison du stress oxydatif. Le terme « vitamine E » désigne une famille de composés qui peuvent être divisés en deux groupes : les tocophérols et les tocotriénols. Dans les formulations d’aliments pour animaux, la vitamine E se présente le plus souvent sous la forme d’acétate d’α-tocophérol.

Bien que les fabricants d’aliments pour animaux produisent généralement des produits enrichis en vitamine E, votre cheval pourrait avoir besoin d’une supplémentation, car toutes les vitamines E ne sont pas absorbées et utilisées de la même manière. Les suppléments de vitamine E pour chevaux se présentent sous des formes naturelles et synthétiques d’α-tocophérol. La biodisponibilité de la vitamine E naturelle est nettement plus élevée que celle de la forme synthétique (DL-α-tocophérol), ce qui signifie que l’organisme peut l’absorber et l’utiliser plus facilement. On trouve souvent de la vitamine E synthétique dans les compléments alimentaires ou les aliments pour animaux, car elle se conserve mieux que la vitamine E naturelle.

Sodium

Le sodium est un minéral essentiel au bon fonctionnement du système nerveux central et des muscles. En tant qu’électrolyte, il est un régulateur important de l’équilibre des fluides dans le corps.

Chez les chevaux en bonne santé, l’excès de sodium est facilement excrété dans l’urine, il s’agit donc d’un ajout relativement sûr à l’alimentation de votre cheval. Les léchettes de sel sont une solution simple ; cependant, pour les chevaux qui reçoivent des concentrés ou des équilibres, l’ajout de sel de table à l’alimentation assure un apport plus régulier.

Vitamine A

La vitamine A est un micronutriment important qui joue un rôle dans la vision, la cécité nocturne étant une manifestation classique de la carence en vitamine A. Vous souvenez-vous qu’on nous a toujours dit que les carottes nous aidaient à voir dans l’obscurité ? C’est parce que les carottes contiennent des niveaux élevés de β-carotène, un composé que le corps métabolise pour former de la vitamine A. Le β-carotène est la forme végétale de la vitamine A et le type prédominant que nos chevaux consomment. La vitamine A joue également un rôle dans la réponse immunitaire, la fonction reproductrice, la croissance musculaire, le développement osseux et la santé de la peau des chevaux.

Vitamine D

La vitamine D joue un rôle important, avec le calcium et le phosphore, dans le développement et le maintien des os.

Pour les chevaux des latitudes septentrionales et ceux qui vivent principalement à l’intérieur, qui sont couverts pendant la majeure partie de l’année et/ou qui consomment exclusivement du foin, une supplémentation en vitamine D pourrait être nécessaire, en particulier pour les poulains et les chevaux en pleine croissance. Pour ces chevaux, les nutritionnistes équins recommandent d’ajouter un aliment commercial enrichi, un équilibreur ou un supplément avec des niveaux de vitamine D garantis.